Hermann : bibliographie, photo, biographie

Nom civil : Hermann Huppen - Scénariste-Dessinateur - Né le 17/07/38 à Bévercé - (Belge) - Pays de résidence : Belgique

Hermann Huppen passe son enfance à Bevercé dans les Ardennes. Il quitte ce village à l'âge de 12 ans pour s'établir avec sa mère à Bruxelles.

Après une année passée à l'Athénée St Gilles, il se retrouve dans une école professionnelle des métiers du bois. Il termine le cycle des trois ans puis exerce durant quinze jours l'ébénisterie avant de travailler chez un architecte. Parallèlement, il suit les cours du soir de dessin en architecture et en décoration à l'Académie des Beaux-Arts de St Gilles.

La BD l'attire mais le directeur de cette école lui conseille plutôt d'apprendre "un vrai métier".

Attirés par le mythe de l'Amérique, les Huppen s'en furent au Canada, en 1957 - Hermann avait alors 17 ans - pour y découvrir... qu'ils ne seraient jamais américains ! Ils y restèrent cependant trois années au cours desquelles Hermann se spécialisera en architecture, en ébénisterie et en aménagement de restaurants.

Mais la nostalgie de l'Europe le tenaille, le désir de revenir sur un sol tout couturé d'histoire et marqué par son passé le ramenèrent en Belgique en 1960 où il continua à exercer les métiers appris au Canada.

Il fait bientôt la connaissance de Philippe Vandooren (son beau-frère et rédacteur en chef de Spirou), qui lui suggère, en voyant ses croquis, de faire de la BD.

Hermann travaille dès lors à mi-temps chez un architecte et dessine l'après-midi.

En 1965, il réalise, d'après un scénario d'Octave Joly, une histoire d'Oncle Paul intitulée Maryse Bastier, livreuse d'avions.

Il poursuit en dessinant un court récit pour les scouts de Belgique, "Histoire en ...able".

Greg le remarque et l'invite à rejoindre son studio.

En 1966, ils créent ensemble Bernard Prince, d'abord sous forme de récits complets, comme il sied à un débutant. Dès lors, son trajet restera lié au journal Tintin, dont il devient progressivement l'un des principaux piliers.

Parallèlement aux premières grandes aventures de Bernard Prince, il poursuit la réalisation de quelques "histoires vraies" notamment consacrées à l'Ouest américain, première esquisse de ce qui sera le décor de Comanche.

Hermann réalise également quelques épisodes de Jugurtha (histoire d'un prince Numide combattant contre l'envahisseur romain et les complots fomentés par ses proches). Cette série sera reprise par Franz en 1976.

Mais, dès 1969, Hermann revient au western avec Greg pour lancer Comanche, western très réaliste où le mythe du héros sans peur et sans reproche en prend pour son grade.

Si l'on veut se livrer au jeu mesquin des influences, Hermann reste indubitablement marqué, jusqu'aux premiers épisodes de Jugurtha, par Jijé, dont il ne retient, il est vrai, que la souplesse et le délié des gros traits noirs, l'irruption de larges tâches d'ombre qui donne cette liquidité si particulière de l'image et de son "éclairage".

Avec Comanche, deuxième produit du tandem Hermann-Greg, nous découvrons un dessin en pleine maturité, très prenant, d'une grande force d'expression, et surtout d'un dynamisme qui, en dehors de Jijé et de sa descendance, fait le plus souvent défaut aux artistes franco-belges.

Lorsqu'ensuite l'influence de Gir (Giraud) se fait sentir, Hermann a déjà une personnalité suffisamment forte pour n'en retirer que des leçons à intégrer à son propre style.

Car il n'a cessé d'évoluer graphiquement, là où d'autres se soumettent aux facilités de la routine et de l'académisme, Hermann épure donc son dessin : le noir épais des traits rétrécit à ce lavage ; il redécouvre les hachures discrètes ; les grands espaces de l'aventure classique aèrent jusqu'à son graphisme.

Mais il n'a pas pour autant fini de se remettre en question.

L'envie de créer ses propres scénarios le talonne et, en 1977, il abandonne Bernard Prince (laissé aux bons soins de Dany) pour Jérémiah.

Jérémiah est un genre difficile à classer. Ce n'est pas un western, le récit a un côté futuriste mais il n'a rien à voir avec la science-fiction.

L'idée de Jérémiah lui est venue à la lecture de "Ravage", un livre de René Barjavel, qui décrit les lendemains d'une guerre nucléaire.

"Mais avec Jérémiah, je n'essaie pas, souligne Hermann, de montrer la voie pour un nouveau type d'existence. Il n'y a rien de moralisateur. Je ne veux rien démontrer si ce n'est l'inutilité du rêve humain !".

De 1980 à 1983, Hermann illustre "Nic", une série publiée dans Spirou et scénarisée par Morphée, alias Vandooren. Nic est un petit garçon qui fait d'étranges rêves avec lesquels il se crée un monde merveilleux peuplé d'une faune incroyable et de personnages farfelus.

En 1982, il lâchera aussi Comanche qui "comanchait à l'ennuyer" et réalise un récit inédit "la cage" avant de se lancer, en 1984, dans "Les Tours de Bois-Maury", une fresque médiévale où son réalisme appliqué à une époque bien révolue fait merveille.

Hermann se consacre également à des expériences nouvelles comme ce récit paru dans la collection Aire Libre de Dupuis : "Missié Vandisandi" (1991) ou encore cette étrange histoire, toujours chez Dupuis, 'Le secret des hommes chiens".

Ces récits "one shot" seront suivis par le cri de révolte "Sarajevo-Tango", un album réalisé en couleurs directes dont la teneur historique et sociale lui vaut de recevoir en novembre 1996 le prix Oesterheld, du nom de ce célèbre scénariste argentin tragiquement "disparu" en 1977.

Avec son dernier album, Caatinga, paru en janvier 1997, le crayon d'Hermann se range une nouvelle fois du côté des victimes d'un certain ordre social, celui qui sévissait dans le Nordest brésilien des années trente.

Hermann présente une carrière bien remplie. Mais ce dernier, qui déclare dessiner avec "ses tripes", ne s'en contente pas. Il cherche inlassablement de nouvelles voies, des techniques plus sophistiquées, afin de pouvoir s'exprimer d'une manière plus profonde et plus vraie...

D'autres pages sur cet auteur On en parle sur BdParadisio
  Hermann expose ses croquis et ses planches originales.
Une très belle expo des dessins de Hermann
 

Liste des albums disponibles sur BD Paradisio :
Abominable
Caatinga
Héros et bovins
Liens de sang
Lune de guerre
On a tué Wild Bill
Sur la terre ferme avec Hermann
The girl from Ipanema
Zhong Guo
Aventure à Manhattan - Bernard Prince T. 4
Guérilla pour un fantôme - Bernard Prince T. 9
Le souffle du Moloch - Bernard Prince T. 10
Menace sur le fleuve - Bernard Prince T. 18
Dulle Griet - Bois-Maury T. 13
Rodrigo - Bois-Maury T. 12
Intégrale Comanche - T. 1 - Comanche
Intégrale Comanche - T. 2 - Comanche
Elsie et la rue - Jeremiah T. 27
Et si un jour, la terre.. - Jeremiah T. 25
Fifty-fifty - Jeremiah T. 30
Intégrale Jeremiah - T. 1 - Jeremiah
Le cousin Lindford - Jeremiah T. 21
Le dernier diamant - Jeremiah T. 24
Le fusil dans l'eau - Jeremiah T. 22
Mercenaires - Jeremiah T. 20
Qui est Renard Bleu ? - Jeremiah T. 23
Un port dans l'ombre - Jeremiah T. 26
Assunta (Bois-Maury) - Les Tours de Bois-Maury T. 11
Manhattan Beach 1957 - T. 1 - Manhattan Beach 1957 T. 1
Vlad l'empaleur - Sur les traces de Dracula T. 1


 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio